Une histoire intrigante de nonnes des États-Unis qui gagnent au nord de 110 millions de Ksh (1 million de dollars) par an en vendant du cannabis a piqué le cœur des Kenyans.

L’histoire des religieuses, qui ont été vues en train de fumer ouvertement le produit qui est toujours interdit au Kenya, a été largement partagée sur les principales plateformes de médias sociaux. Connu sous le nom de sœurs de la vallée, le groupe de religieuses est fier de cultiver de la marijuana en Californie et de fabriquer des sous-produits médicinaux.

Dans un documentaire passé, l’équipe de sœurs a révélé qu’elles étaient liées par le commerce de l’herbe, qui a été légalisé dans l’État de Californie en 1996. « Nous sommes un groupe de femmes qui vivent ensemble, travaillent ensemble et prient ensemble. Nous cultivons du cannabis. Nous défendons la plante de cannabis« , a déclaré l’une des sœurs.

Les religieuses, qui ne sont pas affiliées à l’Église catholique, ont expliqué qu’elles vendaient les produits dans le monde entier et utilisaient les bénéfices pour faire avancer leur travail d’activisme en défendant la plante désapprouvée par de nombreux gouvernements à travers le monde.

« Le cannabis a en fait beaucoup fait pour nous, pour chaque sœur ici et cela nous a tous réunis. Nous étions essentiellement des femmes jetables. Le monde ne se souciait pas de nous.

« Chacun de nous a été sans abri à un moment donné dans le passé récent. Nous avons traversé une période très difficile. Nous avons tous été appelés par la plante parce qu’elle a guéri chacun de nous ou des personnes que nous connaissons« , a-t-elle ajouté.

Le groupe a été créé pour la première fois en 2015 par l’un de ses membres, connu sous le nom de Sœur Kate, qui a quitté sa vie d’entreprise et son mariage pour des différends irréconciliables. Selon la Ladbible, sœur Kate Meeusen a découvert que son mari était bigame et la volait. Elle s’est ensuite enfuie avec ses enfants pour commencer à cultiver de la marijuana qui a des capacités médicinales pour traiter le cancer.

« Nous n’aimons pas la règle de l’homme blanc. Les agriculteurs sont très lents à s’adapter aux nouvelles idées. Les gens sont coincés dans les années 1950 avec leurs idées sur la plante de chanvre à usage médical

« Nous avons un taux de réussite de 100 % pour guérir les gens de leurs dépendances. Certes, nous n’avons pas un échantillon énorme ; nous avons travaillé avec huit personnes qui étaient dépendantes de l’alcool, du tabac ou de la méthamphétamine, mais elles se sont toutes améliorées« , a déclaré Sœur Kate.

L’utilisation du cannabis au Kenya est désormais à la mode après que le candidat présidentiel George Wajackoyah s’est engagé à légaliser la commercialisation de la substance et à utiliser son produit pour régler la dette extérieure du Kenya.

A la Une Wab-infos

Avec Kenyans.co.ke

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


DECOUVREZ SUR A LA UNE WAB-INFOS

VOTRE AVIS

Please enter your comment!
Please enter your name here