Les images des troupes Russes fondant sur la capitale Ukrainienne, Kiev, dès le début de la guerre d’invasion lancée par le dirigeant Russe, Vladimir Poutine le 24 Février dernier, rappellent encore l’intensité et surtout le timing dans lequel s’inscrivait le Kremlin dans sa volonté d’annexer l’Ukraine.

Dès les premières heures du conflit, la cible numéro 1, ce n’est ni le Donbass, ni Odessa, mais bien Kiev. Pour le successeur de Boris Eltsine, la prise éclaire de la capitale Ukrainienne constitue une priorité même si pendant ce temps, sans doute pour anéantir les velléités de contre-attaque des forces Ukrainiennes localisées dans le nord-est, l’est et le sud du pays, l’armée Russe lance concomitamment des offensives sur Kharkiv, le Donbass déjà partiellement acquis avec les rébellions montées en 2014, et Kherson.

Plusieurs semaines après le début de l’assaut de Kiev, la capitale Ukrainienne dans laquelle se maintient le chef de l’état Ukrainien, Volodymyr Zelensky et son gouvernement, résiste. Mieux, la défense territoriale de l’Oblast de Kiev réussit à infliger une sérieuse débâcle à l’ennemi, contraint de se replier sur la Biélorussie voisine, et de revoir ses objectifs à la baisse, jetant désormais toutes ses forces dans la bataille du Donbass. Cet exploit, les Ukrainiens ont pu le réaliser grâce au soutien important apporté par les renseignements Américains, qui avant même l’assaut avaient pu dénicher le plan de bataille de Kiev. Comment cela a-t-il été possible ?

Selon le journaliste Renaud Girard, invité du plateau de Cnews ce Samedi 25 Juin, en livrait des confidences qui lui auraient été faites par Michel Podoliak, conseiller à la défense du président Ukrainien.  ‘’Le conseiller du président Zelensky, Michel Podoliak m’a dit lui-même, ‘’vous savez, le plan de Poutine de prendre Kiev en 3 jours, n’était pas du tout mauvais. C’était un bon plan, bien pensé avec des forces aéroportées qui descendaient sur des aéroports proches de Kiev. Mais, ce qui s’est passé, c’est que les Américains ont réussi à percer les ordinateurs du ministère Russe de la défense’’.

Informé dans les menus détails sur les préparatifs de Moscou, l’état-major Ukrainien prend les dispositions tactiques idoines car révèle-t-il, ‘’Ils ont dit exactement aux Ukrainiens ce qui allait se passer. Ils ont dit qu’il allait y avoir un assaut à 3h15 pendant la nuit sur tel aéroport…Il y’aura trois avions qui vont se poser. Les Ukrainiens les attendaient’’.

La bataille de Kiev perdue en dépit de l’énormissime armada déployée par ses troupes, Moscou se rabat fatalement sur une zone beaucoup plus vulnérable. L’est de l’Ukraine, le Donbass où les rébellions de Louhansk et de Donetsk, favorables à la Russie sévissent depuis l’éviction du président pro-Poutine, Viktor Ianoukovitch en 2014. La Russie dispose également d’un avantage géostratégique considérable avec la Crimée, territoire Ukrainien qu’elle a annexé depuis 2014.

Bin Wabthomas

A la Une Wab-infos

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas de le partager sur les réseaux sociaux pour nous encourager d'avantage!!.
N'oubliez pas également de vous abonner sur notre Chaîne YouTube 👇🏽


DECOUVREZ SUR A LA UNE WAB-INFOS

VOTRE AVIS

Please enter your comment!
Please enter your name here